Environnement : L'ONG 'CLEAN CAMEROON' opte pour une sensibilisation accrue des populations à l'insalubrité

Engagée dansla lutte pour la protection de l'environnement et de l'ecosystème ambiant, l'ONG "Clean Cameroon" a bien voulu jouer aux jeux de questions - réponses de la rédaction centrale de Recapinfos. Njikam Aboubacar Sidik Lacatus, Responsable des programmes de CLEAN CAMEROON et Doctorant Écologiste a ainsi répondu aux attentes des communautés face aux actions de cette nouvelle ONG qui luttre pour la protection de l'environnement.

Recapinfos : Que représente CLEAN CAMEROON ?

CLEAN CAMEROON est une organisation non Gouvernementale présente dans les dix régions du Cameroun à travers la présence des équipes constituées en points focaux régionaux qui sont des démembrements de représentations. L’organisation compte aujourd’hui 114 membres actifs et environs 3128 bénévoles et volontaires. Elle pour objectifs :

• Promouvoir l’assainissement moral et environnemental des populations à travers la sensibilisation, l’information, et les actions d’Hygiène, de Salubrité et de Protection de l’Environnement ;

• Promouvoir la protection et la valorisation de nos identités culturelles, et la promotion de nos langues nationales.

• Promouvoir la conservation de la biodiversité.

Récapinfos : Quelles sont les activités mensuelles de CLEAN CAMEROUN ?

Dans l’optique d’atteindre nos objectifs, nous exerçons mensuellement les activités suivantes :

• La sensibilisation des populations sur l’intérêt de la protection de l’environnement dans les marchés, écoles, sur les rues etc.

• Campagne d’hygiène, de salubrité et de protection de l’environnement ;

• Organisation des ateliers de lecture en langue locale ;

• Consultations et animations socio-culturelles et traditionnelles ;

• Consultations publiques sur les études d’impact environnemental et social

• Organisation et participation aux conférences sur les enjeux de protection de l’environnement et de la conservation de la biodiversité ;

• Campagne de don de sang dans les centres hospitaliers.

Récapinfos : Quelles sont les cibles visées ?

CLEAN CAMEROON ne saura atteindre ses objectifs sans la contribution des :

• Ménages ;

• Marchés ;

• Ecoles ;

• Collectivités territoriales décentralisées ;

• Entreprises productrices des déchets ;

• Pouvoirs publics.

Récapinfos : Quelle est l’approche dont CLEAN CAMEROON utilise pour la gestion des déchets dans la ville de Douala ?

Dépourvu des financements capables de nous permettre de mettre sur pied des sites de recyclages dans les grandes métropoles du Cameroun, nous sommes en partenariat avec certaines entreprises en charge de recyclage des déchets plastiques notamment Namé Recycling. Pour bien gérer les déchets, nous les collectons dans les rues, cours d’eau et marchés puis nous les acheminons aux entreprises partenaires en charge du recyclage des déchets plastiques.

Récapinfos : Quelle est votre tâche à CLEAN CAMEROON ?

En ma qualité du responsable des programmes, j’ai pour attribution de :

• Participer à la rédaction des projets dans le vert ;

• Veuillez au suivi et évaluation de tous les projets en exécution à CLEAN CAMEROON ;

• Coordonner les études sur la conservation de la biodiversité en général et de la faune en particulier ;

• Représenter et animer les activités de l’organisation dans la région de l’Ouest, ceci en tant que Point focal Ouest par intérim.

Récapinfos :  Quelles sont les perspectives qu’envisagent CLEAN CAMEROON pour la protection de l’environnement ?

CLEAN CAMEROON envisage de changer le paradigme dans la protection de l’environnement en s’appropriant les concepts de l’économie circulaire qui est un modèle de l’économie qui consiste à organiser les activités économiques et sociales en recourant à des modes de production, d’échanges fondés sur l’écoconception, la réparation, le réemploi et le recyclage et visant à diminuer les ressources à utiliser ainsi que les dommages causés sur l’environnement. Cependant, nous envisageons de :

• Créer les sites de stockage et de recyclage des déchets plastiques ;

• Collecter quotidiennement les par véhicule les déchets dans toutes les villes où nous intervenons ;

• Créer des emplois à partir des projets sur le recyclage ;

• Contribuer à l’assainissement des villes dans le but d’atténuer les dommages causés sur l’environnement ;

• Mener des études dans les aires protégées pour conserver la biodiversité.

Récapinfos : Avez-vous des collaborations ? Si oui en qui consistent-elles ?

Oui nous avons des collaborations avec des partenaires multiformes, on citer :

• L’étroite collaboration avec le Ministère de l’environnement à travers ses services déconcentrés ;

• Les collectivités territoriales décentralisées : elles doivent nous accompagner dans la sensibilisation des populations et la collecte des déchets dans leurs circonscriptions respectives ;

• Les medias : qu’ils nous aident à relayer les informations tant au niveau national qu’international pour conscientiser les populations sur la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité ;

. • Entreprises : qu’elles nous accordent des financements pour la réalisation des projets relatifs à a protection de l’environnement ;

• Associations et ONG : CLEAN CAMEROON est partenaire avec plusieurs associations et organisations dans le but de partager informations et les expériences. C’est l’occasion pour nous de saluer la gratitude des medias et d’autres partenaires sociaux et technique.

Récapinfos : Quels sont les résultats probants dont CLEAN CAMEROON a fait l’objet concernant la protection de l’environnement ?

• Contribution à l’assainissement de plusieurs quartiers, cours d’eau et autres dans plusieurs villes du Cameroun ;

• Sensibilisation et l’accompagnement des pouvoirs publics, des collectivités locales décentralisées, des populations à prendre en compte la protection de l’environnement ;

• Participation à des multiples formations et conférences dans les domaines sociaux et environnementaux ;

• Etc .

Récapinfos : Rencontrez-vous les difficultés ? pouvez-vous les énumérer ?

CLEAN CAMEROON fait face aux difficultés telles que :

• Absence des financements pouvant permettre d’acheter les équipements (machines de transformation, véhicule de transport des déchets etc.) et la mise sur pied des sites de stockage et recyclage des déchets

 ;.

• La faible implication des populations dans la gestion de la crise sanitaire ;

• La lenteur administrative depuis la prise des décisions jusqu’à leur application par les pouvoirs publics ;

• La pandémie de Covid-19 qui est venu renforcer les difficultés tant sur le terrain qu’économiqu.e

Récapinfos : Qu’attendez-vous des pouvoirs publics ?

Les pouvoirs publics doivent nous permettre d’être un partenaire technique dans lalutte pour la protection de l’environnement et des valeurs sociales, ensuite nous accompagner sur le plan administratif en nous facilitant l’octroi des pièces administratives, la participation aux colloques, les échanges et sur le plan financier en mettant à notre disposition des moyens d’accompagnement économique gage d’une bonne présence effective de nos actions.

Nous attendons également de l’Etat qu’il mette sur pied des lois sanctionnent le comportement incivique des camerounais au rejet anarchique des ordures dans l’environnement, le vol des bacs à ordures publics et enfin l’écotaxe c’est-à-dire la taxe payée par les entreprises productrices des déchets.

Propos recueillis par Odile Pahai

Derniers commentaires

06.12 | 17:52

Initiative à encourager. Merci et bravo aux promoteurs du mouvement 👏👏

03.12 | 09:31

Buenas tardes, encantado de saludarte. Soy Jose
Quería escribirte porque me ha parecido interesante comentar contigo la posibilidad de que tu negocio aparezca cada mes en periódicos digitales como not

30.11 | 11:53

Bonjour Mme et toutes mes félicitations,
Je suis à Douala, je suis à la recherche de votre tisane. Avez-vous une représentation à Douala. Sinon comment faire pour avoir régulièrement votre produit.

28.11 | 21:45

Vive la folie de la littérature

Partagez cette page

</