L'artiste Performeur camerounais Zora Snake

Reportage de la chaîne de télévision Camerounaise InfoTV lors du festival Modaperf

Cameroun : Modaperf au sommet du rythme, de la danse et de l'espoir

Le festival Modaperf (Mouvements, Danse, Performances) s'est déroulé au Cameroun durant plusieurs jours (du 12 au 22 novembre 2020 dans les villes de Dschang, Douala et Yaoundé) et dans plusieurs régions. Il s'agissait entre autres de mettre en évidence l'art dans son plus simple appareil activités à travers les nombreuses activités y afférentes. Etant à sa quatrième édition, le festival International Modaperf  a innové cette année avec des performances venues de différentes régions du Cameroun avec pour thème : "Vaincre nos peurs et tenir le présent".

"C'est un message à toute la jeunesse Camerounaise, à toute la jeunesse d'ici et d'ailleurs de continuer d'y croire et de vaincre les peurs quand on n'a pas la possibilité d'avoir du courage mais de vaincre nos peurs. Il faut batailler très dur pour réaliser ses rêves et de croire en soi". A dit le promoteur de ce festival Zora Snake.

Bien encré dans cette hypothèse ou chacun doit se surpasser et vaincre ses peurs, cette édition a été spéciale avec la pandémie de Coronavirus (Covid-19) qui sévit dans le monde. Le festival via sa thématique a mis en relief les différentes articulations de cet événement en se positionnant dans le volet de l'endurance, la pertinence et celui de la bataille.

L'art au dessus de chaque bataille

Zora Snake a ensuite insisté sur le fait que les mesures barrières ont scupuleusement été respêctées avant toute performance. En effet, respectant les prescriptions édictées par le Gouvernement et l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé), les participants, l'équipe technique et les visiteurs, ont tour à tour effectués des tests, des vérifications de températures, user du port du masque (cache-nez) et de la distanciation sociale. Les différentes catégories de danses (urbaines et contemporaines) furent : 

- le Krump

- le popping

- le Hip hop

- le break-danse

- l'expérimental

"La performance pour moi est un mode d'expression. Dire c'est parler de ce que l'on ressent. Je m'exprime, je parle peu avec la bouche, je parle plus avec mon corps car je suis artiste danseur. La performance c'est toute ma personnalité". A répondu l'artiste performeur venu de la région de l'Est Prudence Gandir.

La participation de nombreux danseurs locaux s'est faite ressentir avec l'affluence des amoureux de l'art, des mécènes culturels et des journalistes culturels. Le programme de cet événement était animé sous plusieurs ordres avec la danse et création, la performance artistique, les échanges conviviaux et le dialogue social, la compétition des danses urbaines, les ateliers de formation et transmission, les projections, la restauration, les expositions entre autres.

En outre, Zora Snake a déploré le fait que les pouvoirs publics, notamment le MINAC ( Ministère des Arts et de la Culture) du Cameroun n'accompagne pas le festival. Il s'est dit ouvert à tout dialogue et ouvert à de nouveaux partenariats. La quatrième édition du festival Modaperf s'est achevée sous de meilleures hospices malgré la crise sanitaire et la participation des acteurs culturels locaux aura donné un boost de plus dans cette expansion artistique qui prend de l'ampleur sur la place publique nationale et internationale. Comme l'affirme fièrement le promoteur de cette plateforme artistique, "il faut boxer la situation", quelqu'en soit l'obstacle.

Odile Pahai

24 novembre 2020

 

Reportage de la chaîne de télévision Camerounaise DBS sur le festival Modaperf