Le Minjec Mounouna Foutsou dans la région du Centre pour la clôture des 10 régions bénéficaires des appuis du PTS-Jeunes 2020

Cameroun - PTS-Jeunes : Pour la clôture des dix régions, le Centre reçoit les appuis du Chef de l'Etat

La tournée Nationale du Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique (Minjec) Mounouna Foutsou, dans les 10 régions du Cameroun pour la remise des équipements d’installation aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial (PTS)-Jeunes et des kits de REAMORCE aux responsables des services déconcentrés du Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique, s'est achevée ce 18 novembre 2020. La région du Centre a donc accueilli la délégation du Minjec qui est la dernière de cette tournée nationale entamée le 30 octobre 2020, dans les régions du Littoral et du Sud-Ouest.

Le Ministre a préalablement été reçu au village Meyo par le Secrétaire General des services du Gouverneur de la région du Centre et les autorités du Département de la Mefou et Afamba. Le premier arrêt de cette journée, a débuté au Cluster d'Awae II pour la visite d'une production d'ananas dans la Commune d'Awae, Département de la Mefou et Afamba.

Ondoua Joseph Désiré a expliqué que cette production de 2 hectares est organisée en chaîne de production. Il s'agit d'un groupe de jeunes chargé de cultiver les ananas et un autre groupe chargé de la transformation des fruits. Le dévoilement de la plaque du cluster d'Awae II a ensuitté été livrée au pu public par le Minjec. La visite s'est enchainée à l'unité de transformation des ananas produits dans le champ visité il y a peu. Le Minjec ainsi donné sa satisfaction face au travail de ces jeunes.  Mounouna Foutsou a affirmé que c'était ce qu'il fallait faire en terme d'entreprises. C'est à dire se constituer en chaîne de production pour pouvoir alimenter le marché et trouver son compte.

Le début de la cérémonie protocolaire de remise des équipements d'installation aux jeunes bénéficiaires du PTS-Jeunes et des Kits de REAMORCE aux responsables des services déconcentrés du Minjec a poursuivi. Le ministre Mounouna Foutsou était accompagné du Ministre du Commerce Luc Magloire Mbarga Atangana et du représentant du Gouverneur de la région du Centre.

Le  Maire de la Commune d'Awae, Akono Alinga André Rémy dans son discours a présenté la Commune d’Awae en insistant sur le fait qu'elle est composée à 51,95% des jeunes. Ces derniers rythment la vie économique de la localité à travers l’élevage, l'agriculture et le commerce informel. L'appuis du PTS-Jeunes selon le Maire, apporte une motivation supplémentaire à cette jeunesse entreprenante. Pour cet effort, le Maire a imploré au Ministre de transmettre les remerciements des populations d'Awae au Chef de l'Etat et souhaite que ce Plan puisse être reconduit autant que nécessaire. 

Par ailleurs, les chefs traditionnels à travers un rite initiatique ont fait de Mounouna Foutsou, un Grand notable de la communauté Mvele et citoyen d’honneur de la Commune d'Awae. Pour ce faire, un fauteuil traditionnel a ainsi permis de consacrer le Minjec comme entité hiérarchique de la localité.

Pour le Président régional du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun, Sop Gaël Brice, la présence des jeunes bénéficiaires est la preuve de la volonté du gouvernement de transformer le tissu économique du Cameroun et de faire des jeunes des Ambassadeurs de bonne moralité et de dynamisme. Le Président régional a notamment indiqué que de toutes les initiatives gouvernementales en faveur des jeunes, le PTS-Jeunes est le projet par excellence pour l'insertion Socio-Economique des jeunes. Il invite ses pairs jeunes à faire bon usage de ces appuis afin de se montrer digne de la confiance placée en eux par l’État du Cameroun. Durant cette cérémonie de clôture, un salon en rotin a été offert au Minjec et tout de suite testé par ce dernier avec une satisfaction évidente.

L M. Kouam Ambassadeur du Youth Connekt Cameroon pour la région du Centre s'est quant à lui penché sur son courage qu'il s'est déterminer à mettre en exergue pour son lancement dans l'entrepreneuriat. Il a encouragé les jeunes à faire de même et leur donné de l’assurance à travers son parcours, tout en indiquant que la voie de l'entrepreneuriat conduit au succès lorsqu'on y met tout son sérieux. L.M. Koual est actuellement président d'une coopérative qui fait dans la production de plusieurs produits tels que l'ananas ou encore le riz. Les appuis PTS-JEUNES sont un rayon de soleil pour les jeunes et ceux ci doivent en faire bon usage, conclut-il.

Françoise Puene, Ambassadrice nationale du Youth Connekt Cameroon a particulièrement remercié Gouvernement pour le PTS-Jeunes. Elle appelle la jeunesse à saisir toutes les opportunités gouvernementales en leur faveur pour leur insertion Socio-Economique. C'est dans cette lancée que l’ambassadrice a une fois de plus présenté le Youth Connekt Cameroon et l’engagement de sa fondation à accompagner le gouvernement dans ce projet, tout en menant diverses activités en faveur de la jeunesse Camerounaise.

M. Meye Stéphane, Directeur Général de Meye Tech-innovation, a quant à lui donné son témoignage en matière d’entrepreneuriat. Son entreprise qui a développé le 1er antivirus africain doté d'une intelligence artificielle s'est lancé dans ce projet après avoir constaté que le Cameroun perdait 60 millions de dollars dans le piratage de données et les attaques cybernétiques. C'est fort de ce constat que son entreprise c'est lancé dans cette recherche il y a 3 ans et grâce à l'accompagnement du Minjec, à travers le FONIJ, l'entreprise a grandi et emploie actuellement 15 personnes à Yaoundé et à Douala. Le succès a été si concluant que l'entreprise a obtenu la certification de Microsoft. M. Meye Stéphane projette d'etendre les activités de son entreprise avec l'appui du Minjec et du PNUD. Il insiste sur le fait que les débuts n'ont pas été faciles mais à force de volonté et de travail il y est arrivé.

De la présentation technique du PTS-Jeunes et des équipements d'installation ainsi que les kits de REAMORCE par l’Inspecteur Général des Programmes et Méthodes d'Enseignement et de Formation, Marc Armand Sandjok, on retient que c'est une initiative du Président de la République dont l'ambition est de contribuer à juguler le chômage des jeunes et de dynamiser la croissance économique par l'appui à la création d'entreprises et d’emplois. Le processus de préparation de ce programme a permis d’identifier les activités centrales et charnières qui constituent le socle de la réussite dudit plan. S'agissant des appuis on a entre autres : des machines à coudre, des machines à laver, des extincteurs, un salon pour salle d'attente, des climatiseurs LG, des pistolets de peinture sans fil. S'agissant des kit pour le REAMORCE il y'a des motos, des groupes électrogènes et une unité de sonorisation.

L'honorable Roger Melingui, élite de la région du Centre a dit merci pour les appuis PTS-Jeunes remis aux jeunes bénéficiaires et souhaite beaucoup de courage aux nouveaux entrepreneurs et bonne chance aux futurs bénéficiaires. Une remise des attestations aux jeunes ayant pris part aux chantiers de volontariat s'est également effectuée.  Le représentant des bénéficiaires, Abba Alexandre a affirmé qu'au lancement du PTS-Jeunes, beaucoup ont cru à une utopie. Aujourd’hui, tout le monde peut se rendre compte que c'est une réalité. Ces appuis produiront à coup sûr des entrepreneurs, qui les utiliseront à bon escient et les fruits de ces entreprises profiteront à toute la société.

Durant le serment des bénéficiaires, ceux-ci se sont s'engagés à exercer avec professionnalisme l'entrepreneuriat pour lequel ils reçoivent des appuis ce jour. Ils s'engagent également à être des modèles, des exemples et des Ambassadeurs du PTS-Jeunes auprès de leurs pairs. Cet engagement a été suivi d'une motion de soutien et de déférence au Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya, lu par Mme Atangana Ottou Cécile.

Avant de donner son discours de circonstance, le Ministre Mounouna Foutsou a entraîné l’assistance dans la minute du civisme qui consiste à prendre l'engagement de lutter contre l’extrémisme violent. Après avoir parcouru les 9 autres régions pour toucher du doigt les réalisations des jeunes, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique a indiqué que de manière générale, les résultats à travers le pays sont encourageants. Les pouvoirs publics sont néanmoins conscients que beaucoup reste encore à faire, car la masse des jeunes en quête d’insertion socio-économique demeure importante et beaucoup de projets déposés auprès des différentes administrations sont toujours en attente de financements.

Le Ministre déplore le contexte d’insécurité dû aux crises sociopolitiques exacerbées aujourd’hui par la pandémie du COVID-19, qui ont largement influencé les actions gouvernementales planifiées en vue d’améliorer les conditions de vie des populations. Mais alors que le Gouvernement s’est retrouvé dans l’obligation de procéder à la réduction du budget annuel de l’État, les crédits alloués aux projets des jeunes dans le cadre du Plan Triennal Spécial-Jeunes ont été préservés sur Hautes instructions du Président de la République. Aux jeunes, le ministre les dit désormais prêts à mettre en œuvre leurs projets respectifs. Ils sont désormais des entrepreneurs et gestionnaires de ressources humaines.

"Je pense que le bilan est très positif pour cette caravane que nous avons conduit dans les dix régions de notre pays. Le premier résultat est une très bonne remobilisation de la jeunesse autour de cet important Plan Triennal du Chef de l'Etat. Vous avez suivi les jeunes dire eux-mêmes que le scepticisme, le doute et tout ça est terminé. Aujourd'hui ils sont tous dans la mise en oeuvre de leurs projets ou la matérialisation de leurs projets. Donc il y'a un vrai engouement, mais il y'a également une meilleure appropriation du processus de mise en oeuvre de ce plan par les différents acteurs, les autorités locales, les élus, les autres forces vives, parce que le succès de ce Plan Triennal Spécial-Jeunes dépend également de la mobilisation et la synergie d'action autour des projets de jeunes. Tant au niveau de la sélection qu'au niveau de la Réarmement Moral, Civique et Entrepreneurial, qu'au niveau de la mise en oeuvre effective, c'est à dire les financements. Donc nous avons à l'issue de ce tour, pour aboutir à une meillrure appropriation, de ce processus par les différentes parties prenantes. Et enfin je crois que le Chef de l'Etat, qui a prescrit ce Plan Triennal Spécial- Jeunes a démandé son accélération et aujourd'hui nous sommes à cette phase là, les financements sont disponibles et vont êtres progressivement décaissés au profit des jeunes. Il s'agit d'un accompagnement personnalisé. Cela veut dire que chaque jeune, dès qu'il est prêt avec son projet, il est t soumit au comité de sélection de crédit et ensuite financé. c'est la raison pour laquelle nous appelons une fois de plus les jeunes à respecter les mécanismes, à suivre le mécanisme c'est à dire partant de l'inscription à l'observatoire jusqu'au bizness plan passant par le Réarmement Moral et Civique Entrepreunarial. Nous avons également appelé l'attention de nos responsables pour le respect scrupuleux de manuels de procédures de ce plan, parce-que le non respect peut conduire à certains dysfonctionnements. Et aujourd'hui je pense que tous s'accordent à dire qu'ils qu'ils ont une meilleure maîtrise de ce processus. Nous avons appelé également l'attention des autorités administratives de mettre en place des cellules locales de suivi, impliquant donc tous les acteurs autour des projets de jeunes, pour qu'il leur apporte l'accompagnement nécessaire et les soutien nécessaire pour le succès de leurs projets. Et en ce qui concerne particulièrement le domaine agro-pastoral, nous avons appelé l'attention des autorités traditionnelles, pour qu'ils disposent d'avantage de terres, pour les jeunes qui ont envie de rentrer dans les villages et participer à la production agro-pastorale parce-que l'objectif du Plan Triennal-jeunes, c'est aussi le retour des jeunes des villes vers les campagnes pour participer au développement local". A fini le Ministre.

Odile Pahai

21 novembre 2020