Cameroun - Fête de la Jeunesse : L'Arrondissement de Méri au centre des festivités marquant cette 55 è édition

Durant la journée du 01 février 2021, du lancement, le programme a parallèlement évolué, il était prévu un petit déjeuner à la résidence du MINJEC (Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique), Mounouna Foutsou, à Maroua et puis le départ du cortège pour l'arrondissement de Méri, lieu de la suite de la cérémonie. Les participants Y ont pris part, hormis les membres du gouvernement qui accompagnaient le MINJEC, les autorités administratives et traditionnelles telles que :

- Le Sous-Préfet de l’Arrondissement de Méri ;

- Le Maire de la Commune de Méri ;

- Les parlementaires ;

- Le Délégué d’Arrondissement de la Jeunesse et de l'Education Civique de Méri ;

- Le Président Communal du CNJC ;

- Les autorités traditionnelles

- Les forces vives de Méri.

Le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique  et ses autres homologues du gouvernement sont venus toucher du doigt le séjour des ex-combattants du Centre. Durant les échanges, le ministre Mounouna Foutsou a pour sa part, indiqué sa satisfaction pour la prise en charge de ces jeunes qui ont décidé de tourner le dos à l'extrèmisme violent afin de mettre en exergue les valeurs de paix et de vivre-ensemble. A l'occasion de sa visite, le MINJEC s'est dit particulièrement touché par les enfants qui ont exécuté l'hymne national à son arrivée. Ainsi, il a remis séance tenante, un don symbolique en numéraire.

A arrivée à l'Arrondissement de Méri dans le Département du Diamaré, le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique  a rendu visite aux Jeunes du Comité Régional de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration (CRDDR) de Méri. Juste après cette étape, le ministre est allé s'enquérir de l'évolution du Chantier de Construction du Centre Multifonctionnel de Promotion des Jeunes (CMPJ) présent dans la ville. Au total, le ministre est reparti avec la satisfaction affichée d'une future structure qui contribuera certainement à un meilleur encadreur des jeunes de la localité.

"Je voudrais exprimer toute ma reconnaissance au Gouverneur FAI YENGO Francis, Coordonnateur du Comité National de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration « CNDDR» pour avoir effectué personnellement le déplacement de MERI". A-t-on pu lire dans son discours.

En prenant la parole en premier, le Chef de Centre Régional de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration de Méri, dans l'extrême-Nord, Monsieur Oumar Bichahir a procédé à une brève présentation dudit Centre. Au total, l'on retient que le Centre de Méri compte à ce jour, 99 enfants, 45 femmes et 93 hommes soit un total de 237 pensionnaires. Dans ce sillage il a indiqué qu'une des femmes a été admise dans un Centre de santé pour un accouchement et a sollicité une minute de silence pour le décès d'un des enfants. Pour lui, il y a des progrès remarquables dans le processus de réintégration des jeunes du Centre.

Matériel remis aux jeunes du CRDDR de Méri dans l'Extrême-Nord

Matériel remis aux jeunes du CRDDR de Méri dans l'Extrême-Nord

Dans son mot de circonstance, le Coordonnateur National du Comité National de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration, Monsieur Francis Faï Yengo a dit sa joie de voir le ministère de la Jeunesse et de l'Education Civique s'intéresser aux activités de ces Centres et a souhaité que cette dynamique puisse se poursuivre. Après ces interventions, il a été donné lecture des équipements remis aux jeunes du Centre de Désarmement, de Démobilisation et de Réintégration de Méri. Ces équipements sont constitués des matériels roulants, agricoles, et de nettoyage.

"Le Cameroun, notre pays, célèbre le 11 février prochain, la 55 ème édition de la Fête de la Jeunesse, sous le thème : «JEUNESSE, RESILIENCE, DEFIS ET OPPORTUNITES EN TEMPS DE COVID-19». Sans revenir sur l’histoire de cette Fête célébrée pour la première fois le 11 février 1966, après certains événements clés qui ont marqué notre Pays, la célébration de la fête de la Jeunesse a connu plusieurs mutations.

Au départ, la fête était célébrée durant tout le mois de février. Mais pour des raisons économiques et scolaires, elle a été ramenée à une semaine et depuis quatre (04) ans, on parle de “Onzaine de la Jeunesse”, Onze jours consacrés au Fer de lance de la nation pour exposer ses savoirs, ses savoir-faire et ses savoir-être. A chaque édition, comme il est de tradition, le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique accompagné des autres Membres du Gouvernement et responsables des structures partenaires, procèdent au lancement officiel des manifestations dans une localité donnée du territoire national.

Je voudrais à cet effet, au nom de tout le personnel du Département Ministériel dont j’ai la charge, de ceux des Ministères techniques et des structures partenaires, des jeunes, des membres du Comité national et régionaux d’organisation des activités de célébration de la 55ème édition de la Fête de la Jeunesse, exprimer notre déférente gratitude à Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République, Chef de l’Etat, d’avoir autorisé ce lancement officiel et validé le Programme National Harmonisé qui encadre l’organisation des manifestations de la fête de la Jeunesse, malgré le contexte difficile que nous connaissons tous.

Ce rendez-vous de lancement officiel, nous offre l’opportunité d’échanger directement avec les jeunes et leur réaffirmer la disposition du Gouvernement à œuvrer pour leur plein épanouissement et leur insertion socio-économique. Il est question de remobiliser les populations en général et les jeunes en particulier à travers un contact de proximité et un dialogue franc portant sur leurs préoccupations en même temps que leur sont données des informations complémentaires sur les efforts que les pouvoirs publics déploient pour assurer leur insertion harmonieuse et responsable dans le tissu socio-économique". Dira le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique, Mounouna Foutsou, dans son discours.

Remise symbolique des équipements aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial Jeunes et des kits d'installation aux juniors entrepreneurs-consultants

Remise symbolique des équipements aux jeunes bénéficiaires du Plan Triennal Spécial Jeunes et des kits d'installation aux juniors entrepreneurs-consultants

Pour Fadimatou Ousmanou Iyawa, Présidente Nationale du Conseil National de la Jeunesse du Cameroun (CNJC), la jeunesse camerounaise peur jouer un rôle important dans le processus de développement et de consolidation des valeurs de paix, d'unité et de vivre-ensemble dans la perspective d'un Cameroun émergent à l'horizon 2035.

Une présentation et l'installation du tout premier Bureau du Conseils Municipaux Jeunes de la Commune de Méri a également été effectuée. Cette installation a été doublée par la prestation solennelle de serment par les tous premiers Conseillers municipaux jeunes du Cameroon. Il a été aussi rappelé que cette dynamique devrait se poursuivre sur tout l'étendue du territoire national. De ce fait, il a été annoncée, une concertation entre le MINJEC net les maires de l'Extrême-Nord.

"La première des choses qu'il faudrait dire est que la jeunesse Camerounaise dans son ensemble dise merci au Chef de l'Etat d'avoir exceptionnellement autorisé la célébration de cette 55 ème édition de la Fête de la Jeunesse, tout en prescrivant le respect des mesures barrières. Maintenant que le programme national harmonisé a été validé, suivant ses très hautes prescriptions et que aujourd'hui suivant toujours ses très hautes prescriptions, nous avons procédé au lancement officiel des manifestations de cette fête, nous pensons que les acteurs qui sont les jeunes eux-mêmes, et les encadreurs doivent se mettre au travail pour mettre en oeuvre ce programme national harmonisé en respectant les règles et les mesures barrières. Et à cet égard il y'a eu des innovations majeures.

La première c'est que l'activité principale de village jeunesse, a été virtualisée. Donc il a été créé un site : spécialvillagejeunesse.cm, donc un village digital qui permettra à tous les jeunes où qu'ils se trouvent de participer aux activités de célébration. En réalité ce village virtuel permet à la fois aux jeunes visiteurs de voir ce qui se passe dans notre République, et en matière d'activités de célébration, mais aussi aux acteurs, ceux qui ont des choses à exposer, à présenter et qui participent à des conférences, à des web binaires de participer entièrement à des échanges online, et à exposer même leur savoire-faire et leurs créativité en ligne.

Donc voila un peu une des innovations. La deuxième est qu'il faut que le défilé se passe dans de très bonnes conditions et en respect des mesures barières. A ce niveau, nous avons réduits à la fois la taille des carrés, et également le nombre des carrés des défilants. Et à ce niveau, il faudra également qu'au lieu de défiler, les mesures barrières soient respectées et que les défilés se fassent dans le temps imparti. Donc voilà un peu quelques orientations que nous avons donné pour une bonne mise en oeuvre du programme national autorisé de la fête.

Mais pour revenir à ce lancement, je dois dire que le Chef de l'Etat a eu raison de choisir Méri pour cette célébration et notamment la région de l'Extrême-Nord. Vous avez vu l'enthousiasme que cela a susciter depuis notre arrivée dans la région et jusqu'à ce jour de lancement. Donc la jeunesse de l'Extrême-Nord est toute mobilisée, est toute enthousiaste, et je crois qu'avec tous les appuis qui ont été apportés à différentes catégories de jeunesse y compris la jeunesse vulnérable des minorités, mais également celle en difficulté du Centre de Désarmement de Démobilisation, de Réintégration, et avec cette pléthore des membres du Gouvernement qui sont descendus avec le coordonateur national du CNDDR, je crois que cela a apporté du réconfort nécessaire à cette jeunesse de l'Extrême-Nord, qui est tout compte fait vulnérable et qui comme vous le savez est victime aussi de cet extrémisme violent.

Donc c'est ça aussi l'objectif du lancement à savoir que le Gouvernement dans son ensemble se mobilise pour aller apporter des réponses et je crois que ici sur les très hautes instructions du Chef de l'Etat, les membres du Gouvernement sont venus véritablement porter ce message là, notamment en direction de cette jeunesse là enrôlée dans l'extrémisme violent, à savoir qu'il faut répondre à l'appel du Chef de l'Etat de déposer les armes, rentrer dans les centre de CNDDR et être accompagnés. la preuve c'est que leurs pairs qui sont dans les centre de CNDDR, viennent de recevoir les dons du Chef de l'Etat, les dons du Plan Triennal Spécial Jeunes et des dons d'autres memebres du Gouvernement des projets du MINADER, du MINEPIA, MINEPAT etc, tous ces ministères qui accompagnent la jeunesse chacun dans son domaine". A fini Mounouna Foutsou.   

Odile Pahai       

Derniers commentaires

06.12 | 17:52

Initiative à encourager. Merci et bravo aux promoteurs du mouvement 👏👏

03.12 | 09:31

Buenas tardes, encantado de saludarte. Soy Jose
Quería escribirte porque me ha parecido interesante comentar contigo la posibilidad de que tu negocio aparezca cada mes en periódicos digitales como not

30.11 | 11:53