Entrepreneuriat Jeunes : Le FOFOMA 2022 comme plateforme d’acquisition et de formation

Mettre en pratique ses connaissances déduit sans nul doute certaines capacités à pouvoir offrir un espace de développement conjoint sur une passerelle d’acquis et de performances. Le FOFOMA (Foire d’Orientation et de Formation aux Métiers d’Avenir) qui en est à sa troisième édition en 2022 à vu sa première (du 24 au 26 septembre 2020) et sa deuxième étion (16 au 18 septembre 2021) être couronnée de succès à travers ses nombreuses formations et ce brassages des métiers dits d’avenir. Cette édition est une organisation d’OPTBUCAM SARL qui est le Bureau d’Orientation et de Formation Professionnelle du Cameroun.

Cette foire qui est un grand pas pour lutter contre le manque d’emploi, de précarité pour les jeunes se déroule chaque année au Monument de la Réunification voit également la participation du FNE (Fonds National de l’Emploi), du MINPMEESA ( Ministère des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Artisanat), du MINEFOP (Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle), du MINJEC (Ministère de la Jeunesse et de l’Education Civique), du CFCE (Centre de Formalités de Créations d’Entreprises) entre autres.

Le président du comité d’organisation en la personne de Nkomo Ngono Arsène Ledoux, s’est exprimé sur cette édition en mettant l’accent sur la formation des jeunes et l’acompagnement des pouvoirs publics dans la politique de développement et de vulgarisation de la formation professionnelle au Cameroun. Une première assise s’est en effet déroulée ce 1è février 2022 au lieu dit Hôtel Quai d’Orsay au quartier Simbog à Yaoundé.

« Les innovations pour la 3ème édition sont plurielles. La première innovation c’est d’abord la thématique par nom. Nous avons choisi de parler pour la 3èpme édition de l’entrepreneuriat et des questions de financements de projets de développement. C’est dire que nous mettons un accent sur les mécanismes de financements des projets de développement au Cameroun pour attirer l’attention des jeunes sur comment est-cequ’ils peuvent être informés de ces différentes facilités ?

Une autre innovation c’est la durée de la foire. Cette fois-ci nous avons pensé une foire qui va durer 5 jours, alors pendant les 5 jours il faut savoir que la première journée sera exclusivement dédiée à l’orientation où à la réorientation des personnes vulnérables sur lesquelles nous avons jeté notre dévolu à savoir les déplacés de la crise du Nord-Ouest et de Sud-Ouest et des personnes réfugiées et pendant 4 jours.

Elles recevront effectivement des formations pratiques dans des ateliers, de manière à ce que le 5è jour, nous puissions organiser un carrefour-métier où nous allons solliciter la présence des partenaires des entreprisespour venir voir témoigner et pourquoi pas essayer de recruter quelques-uns de ces jeunes pour leur permettre de mieux réintéger la société à travers la formation et l’apprentissage des métiers. Voilà quelques-unes des innovations mais nous disons que, les innovations il y’en aura encore d’avantage, nous ne sommes qu’à la première rencontre de concertation. » A souligné Arsène Nkomo.

Il faut rappeler que la troisième édition qui va se dérouler du 02 au 06 août 2022 toujours au Monument de la Réunification, viendra ainsi consolider d’une part les acquis dela précédente édition et d’autte part se positionner définitivement comme un instrument efficace de réponse aux problématiques de l’Orientataion et de la formation professionnelle rapide des jeunes, afin de faciliter leur employabilité. Le FOFOMA 2022 veut surtout :

- Orienter et former 300 jeunes dans divers métiers (pâtisserie, élevage, décoration, buanderie, photographie, couture, Balnchisserie, Agriculture…) ;

- Accompagner les meilleurs dans leur insertion socio-professionnelle à travers une bourse de l’emploi et plusieurs autres activités ;

- Entreprendre des démarches avec le Ministère des relations Extérieures du Cameroun, dans la recherche des financements et la réintégration des réfugiés étrangers dans leurs différents pays d’origine ;

- La création grâce au concours de certaines institutions spécialisées des nations-Unies (UNICEF, UNESCO) des petites et moyennes entreprises locales qui participent à l’éssor économiquedesdites localités et par ricochet, du pays tout entier.

« Au fur et à mesure que les concertations vont évoluer avec l’ensemble des partenaires, vous serez au courant de toutes les innovations qui vont meubler la troisième édition. Les perspectives pour la durée c’est déjà de capitaliser les acquis des deux éditions précédentes, maintenant pour la troisième édition, nous l’envisageons faste, de manière à ce qu’elle puisse non seulement capitaliser les acquis comme nous l’avons dit précédemment, mais d’avantage planter le décors pour une grosse organisation qui devrait à terme être un instrument au service du développement à travers l’orientation et la formation professionnelle et d’avantage un outil d’accompagnement pour les pouvoirs publics. » A continué le Président du Comité d’Organisation.

Le public cible est avalué à 2000 visiteurs par jour soit 10.000 pour les 5 jours. L’accès demeure libre et gratuite pour les visiteurs sur le site, les souscriptions diverses sont de 100.000 FCFA/stad/5 jours, et les ateliers de fomations sont de 50.000 CFCA par apprenant (source propre ou financement des organismes internationaux tels que le HCR, l’UNICEF, l’UNESCO, l’AFD ou le Gouvernement. Le coût du projet est élevé à 27.667.500 FCFA.

Odile Pahai