Athlétisme : "Les Saints Pousses" oeuvrent au rasemblement et à l'unité nationale

Le bien-être individuel et même communautaire puise son essence dans la pratique du sport, notamment celui de l’athlétisme. Dans un revers pluriel d’officier à son exécution sur le plan sanitaire et communautaire, la Ligue Départementale d’Athlétisme du Mfoundi (LIDAM) organise ce 27 février 2022, un marathon surnommé « Les Saints Pousses Acte 1». Cette activité récréative sera organisée dans la Ville de Yaoundé sous le parrainage de Ghislain KWAYEB MBIADA adjoint au maire de la Ville de Yaoundé. Cette activité sportive qu’affectionne les populations locales a pour thème : ‘’Le sport véritable levier de rassemblement ‘’.

Il s’agit d’une course de Pousseurs orgnasisée par la LIDAM qui rend hommage à ces valeureux camerounais qui, que ce soit sous la pluie ou sous une chaleur accablante, se battent au quotidien pour rapporter de quoi subvenir aux besoins de leur famille, envoyer leurs enfants à l’école, aider les populations démunies et ce malgré qu’ils soient quelquefois transparents aux yeux du monde. Pour cette édition, les compétiteurs viennent des marchés de Elig-Edzoa, Mfoundi, Mokolo et des Dépots de Bois.

Notons ici que les individus qu’on qualifie de « pousseurs » sont ceux là qui aident à transporter les marchandises et les sacs des commerçants au marché, les grossistes, les acheteurs, les femmes au foyer entre autres. Souvent considérés comme des personnes qui sont juste là pour aider les autres, ils constituent néanmoins un apport important dans la bonne marche du transport des marchandises dans les marchés, l’aide des citoyens et un plus dans le domaine de l’emploi. Cette activité qui leur ait dédiée est sans nul doute une forme de remerciement et bravoure pour leurs actions quotidiennes dans les vies des citoyens camerounais.

Ange SAMA, Président de la LIDAM

Organisée dans un but de divertir et de mettre la jeunesse ensemble, cette actvité est mise sur pied par Ange SAMA, frevent militant du RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais) et Président de la LIDAM. Féru d’athlétisme, cette personnalité bien connue de ce milieu veut offrir un cadre de complaisance, de détente et d’unicité à toutes les classes sociales des populations du Mfoundi.

Il faut rappeler qu’Ange SAMA est un athlète international sur 110 et 400 mètres haies, champion de Paris en 1992 et vice-champion du Val de Marne, finaliste aux championnats d’Afrique à Dakar (Sénégal) et Alger (Algérie). Dans le domaine sportif de son pays le Cameroun, il a été Champion et vice-Champion d’Afrique Centrale, Entraineur d’athlétisme, Président de Club, organisateur du 1er meeting international d’athlétisme en Afrique Centrale de YELAIM (Yaoundé Elise Azar International Meeting), Président de la Région du Centre d’Athlétisme, Président de la Fédération Camerounaise d’Athlétisme entre autres. Avec tout cet arsenal professionnel, Ange SAMA compte ainsi redonner ses lettres de noblesse à ce sport si prisé par la jeunesse de son pays. 

En outre, la ‘’Saint Pousses Acte-1’’ a pour objectif de :

- Prévenir les risques d’exclusion sociale et d’isolement, intervenant avant toute prise en charge institutionnelle, par le maintien dans la vie sociale et professionnelle, l’accès à la culture et plus largement aux services de droit commun ;

- Favoriser une mobilisation, une affluence et une participation accrue des spectateurs et du grand public aux « Saints Pousses » ;

- Lutter contre la précarité, en permettant aux jeunes en prise à des difficultés cumulées, de sortir de l’insécurité, d’assumer leurs responsabilités élémentaires, de jouir de leurs droits fondamentaux et ainsi de renforcer leurs capacités à améliorer leurs conditions de vie ;

- Construire la paix dans l’esprit des hommes et des femmes ;

- Soutenir les jeunes en difficulté par des actions innovantes ;

- Adapter au cas par cas, ces expérimentations peuvent concerner aussi bien l’accompagnement à la fonction parentale que le soutien direct de jeunes dont le mal-être est avéré (témoins ou victimes de violences, délaissés, abandonnés…) ;

- Favoriser l’émergence de nouvelles pratiqures professionneles ;

- Un moyen probable de détection de futurs athlètes.

Cette activité demeure une plateforme de partage, d’échange et de bien-être pour cette frange de la société qui apporte sa contribution dans le développement. Ange SAMA à travers ce flux de compétences offre une certaine vulgarisation et un élan d’unicité et de vivre ensemble de ces hommes de valeurs.

Odile Pahai