Economie Numérique – Causerie Educative/ Entrepreneuriat : La performance et l’efficacité s’invitent à la Tutelle

Lorsqu’il faille arborer cette casquette intermédiaire de femmes, de travailleuses et de mère, celle qui quelquefois est qualifiée de Chef de famille s’ouvre inopinément vers cette assertion plurielle où sont établis le talent, la mesure sélective et coercitive, ainsi que la cohésion sociale. Habitée par cette envie d’éclairer et de montrer et d’apporter un plus dans cet échiquier équilibriste sociétal, MUTLEN Pauline Cathérine épouse BIKAY, Présidente de l’Association des femmes du MINPOSTEL ‘’La Tutelle’’, s’exerce progressivement à faire valoir les acquis de ses consœurs en metant en exergue la participation de la diaspora via le mouvement « Give Back to Mama ».

A cet effet, le mercredi 23 février 2022, une troisième ‘’Causerie Educative’’ a été organisée afin d’impliquer ‘’La Tutelle’’ dans cette optique de changement de comportement et d’enseignement sur la gestion équilibriste du « Mind Set » personnel. Bon nombre de femmes et d’invités ont répondu présents à cette rencontre menée par Jules Sylvain KOUMBO, Expert et Consultant en Immigration Canada.

Pur produit de la diapora canadienne, ce professionnel de l’éducation et du développement personnel a abordé de nombreux sujets de sociétés tout en déroulant ses analyses sur l’aspect objectif d’avoir un idéal de pensées conjointes pour un meilleur rendu dans le travail, la vie sociale, la vie associative et la vie famililae de chacune des participantes. Doué de son expérience, ces échanges avaient pour thématique : ‘’Améliore tes performances professionnelles et académiques au Canada’’.

« La présence d’un membre de ‘’Give Back to Mama’’ nous rassure surtout de ce qu’ils prennent au sérieux l’encadrement de la femme, parce-qu’à cette période du début des activités préparatoires au 08 mars 2022, nous avons estimé que leur présence parmi les femmes aujourd’hui, surtout au Ministère des Postes et Télécommunications est d’un grand apport.

Nous sommes à la croisées des chemins avec deux générations de femmes. Une génération de femmes qui entrent en carrière professionnelle et une génération qui est en mileu de carrière et presque qu’en fin de carrière. Il faut préparer les femmes à redéfinir leur profil de carrière, il faut préparer les femmes à revoir leur façon de penser dans leur cadre professionnel, dans leur milieu social et même dans leur ménage.

Mais surtout dans leur ménage parcequ’aujourd’hui la femme est la base de cette société, on a de cesse de le dire, c’est le ménage. Si déjà au niveau du foyer il n’y a pas un encadrement qui permette qu’au niveau social, au niveau culturel que nous puissions nous adapter tant nos pays que dans les autres pays dans lesquels nous envisageons continuer nos carrières, il est question aujourd’hui de comprendre, de prendre ce volet de nos enseignements, nos volets éducationnels au sérieux, afin que ce soit nous même en tant que femme, nous en tant qu’époueses, nous en tant que mères, nous en tant qu’éducatrices, ayons tous les outils nécessaires pour encadrer nos familles, pour encadrer nos enfants, pour encadrer la société toute entière. » A précisé MUTLEN Pauline Cathérine épouse BIKAY.

L’ayant précisé lui-même lors de son speech, il n’est pas venu pour trouver ou donner un visa pour le Canada mais pour aider à avoir une vision succincte sur l’aspect socio-politique et même culturel de chacun des participants et intervenants. Par ailleurs Jules Sylvain KOUMBO n’hésitera pas à insister sur ses éventuels ateliers concernant :

- Ateliers et séminaires de renforcement des capacités à la carte dans les grandes écoles et universités canadiennes ;

- Séjours d’études et/ou de benchmarking d’expériences professionnelles du Canada ;

- Audience avec l’expert sur enregistrement préalable.

« Le travail que nous faisons aujourd’hui entre en droite ligne avec le mouvement ‘’Give Back to Mama’’. Dans ce mouvement justement nous pensons qu’avec l’expertise que nous avons acquise hord frobtières du Cameroun, il est temps également que nous revenions redonner à la ‘’mère’’, d’où le mouvement ‘’Give Back to Mama’’.

Et donc c’est la raison pour laquelle nous pensons que de temps en temps il est important que nouq puissions organiser pareil séminaire, pareil atelier, de renforcement des capacités des femmes que ce soit dans le domaine du leadership ou alors aujourd’hui un peu comme on parlait de coaching au niveau de la réorientation des activités professionnelles.

En tant que coach en gestion de carrière c’est toujours important dans un environnement, surtout l’environnement de compétition. Et dans un environnement de compétition c’est important de préparer des gens qui vont aller se frotter à la compétition. Donc grossomodo, à l’invitation de la Tutelle, nous pensons que cet évènement au-delà du timing, c’est un évènement que nous allons reproduire et vue l’engouement des participants.

La femme c’est la mère de l’humanité, vous allez constater dans les pays qui marchent très bien aujourd’hui, ce sont les pays dans lesquels on a comme impression que ce sont les femmes qui sont à la manœuvre. Il est important aujourd’hui de doter la femme camerounaise de ces valeurs.

Ce que nous avons fait aujourd’hui avec les femmes de la Tutelle on va élargir cette expérience dans les autres ministères, pourquoi pas dans la société globalement, parce-qu’avec une femme bien formée, on aura forcément une femme qui s’en sort dans la société, d’où la nécessité d’interpeller tous les autres camarades de la diaspora qui ont ce genre de projet de rentrer de vivement mettre ce projet en branle, pour pouvoir apporter leur contribution à l’édification de notre nation. » A répondu Jules Sylvain KOUMBO. 

Le volet questions-réponses a notamment été le plus actif avec des comparaisons entre le visu de l’ocident notamment du Canada et celui du Cameroun au vues des comportements et des lois qui sévissent dans le domaine de l’éducation et de l’emploi. Les femmes présentes lors de cet atelier stratégiques ont notamment posé le problème reccurent de l’emploi jeune et l’accessibilité à obtenir des emplois pour les générations à venir.

« Cette causerie éducative a été un grand apport pour nous qui sommes d’abord des mamans, et qui représentons la société camerounaise. Nous sommes des employées dans des structures pour lesquelles la performance est un critère d’évaluation permanant. C’est important pour nous d’avoir reçu toutes ces informations qui nous permettent de comprendre que nous pouvons même après notre travail, avons les possibilités de nous orientrer autrement par rapport à ce que nous avons mis sur pied jusqu’ici comme activité, donc c’était très enrichissant pour nous, et en tant que travailleur et en tant que mère d’enfant également, par rapport à l’avenir de notre progéniture.

Au niveau de ma structure, la structure pour laquelle je travaille qui est la Cameroon Postal Services, nous participons de manière très active dans l’organisation de toutes les activités programmées par non seulement la ‘’Tutelle’’, mais également notre structure, avec la prise de participation effective dans la marche sportive, ces causeries éducatives, et tous qui est organisé relativement même au thème de la célébration du 08 mars de cette année. Donc nous sommes vraiment engagées dans la célébration de cette journée. » S'est prononcée Kenne Beatrice, Chef d’Agence aux Colis Postaux de Yaoundé.

La Tutelle dans son rôle d’éclaireur et de guide est menée de main de maître par MUTLEN Pauline Cathérine épouse BIKAY qui n’hésite pas à encourager chacune d’elles dans leur ménage et la gestion de leur vie active et professionnelle. Etant dans la semaine consacrée à la journée internationale de la femme qui se célèbre le 08 mars prochain, de nombreuses activités ont été organisées autour de ces éventuels échanges et débats qui vont suivre.

Odile Pahai