Deuxième réunion préparatoire de la 50è édition de l’unité nationale : Le MINJEC donne le las

Le jeudi, 21 Avril 2022 à la salle de conférences du Centre Multifonctionnel de Promotion des Jeunes (CMPJ) de référence de Yaoundé sis au quartier Madagascar, la deuxième réunion préparatoire de la 50è édition de la Fête Nationale a été présidée par Mounouna Foutsou, Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC). Durant cette rencontre les représentants des administrations publiques et privées partenaires, les membres du comité technique d'organisation, les responsables des services centraux et déconcentrés du MINJEC ont chacun donné leur avis pour cette 50è édition.

Monsieur Gildas TOUNA, cadre d'études à la Direction de l'Education Civique et de l'Intégration Nationale (DECIN) a donne lecture du compte rendu de la première réunion. Il relève les temps forts avec les différentes spécificités des thématiques abordées ce jour-là. Il s'agit notamment des activités majeures, spécifiques ainsi que les objectifs à atteindre à l'occasion de cette célébration. Au total, l'ensemble des activités arrêtées se dérouleront sur toute l'étendue du territoire national avec des déclinaisons au niveau national et au niveau local. Ces activités visent toutes à renforcer et consolider l'unité et le vivre ensemble camerounais.

Le MINJEC Mounouna Foutsou a donné la parole aux différents responsables des commissions concernant le lancement officiel des manifestations civiles. AKEDE METOUGUE représenté par Epoko Epoko Anselme, a présenté son planning et a assuré que des dispositions ont déjà été prises dans le cadre des préparatifs du lancement de cette célébration en partenariat avec l'exécutif municipal local de la zone de lancement.TANKENG Alphonse, Chef de la Division des Études et Projets au MINJEC a présenté les différents quartiers constitués dans le cadre du comité d'organisation. Le Ministre Mounouna Foutsou pour sa part a remercié les partenaires pour leur présence, il a indiqué l'importance de cette célébration avec la mise en oeuvre des différentes activités arrêtées.

Dans le cadre du « Quartier de la vie moins chère » la proposition ABDOUL KARIM NASSOUROU responsable de commission a indiqué que des démarches ont été entreprises pour faciliter l'accès des populations aux produits de premières nécessités. A ce sujet, le ministre Mounouna Foutsou a insisté sur la formation des jeunes sur l'accès de ces produits à tous et l'octroi des appuis aux jeunes formés dans le cadre du PTS-JEUNES pour réduire la hausse des prix sur le marché. Aussi, il a évoqué l'initiation des jeunes dames à l'art culinaire local.

Dans le cadre du « Quartier armée/nation », ATANGA MICHELINE Conseiller technique N2°1, a donné des précisions sur la mobilisation des ressources humaines qui sont disponibles en vue de la bonne conduite des activités de ce quartier. Le « Quartier de la citoyenneté et de l’intégration nationale » dirigé par ALY ELISABETH qui a eu un empêchement. Par ailleurs, cette dernière a assuré que des dispositions ont été prises pour la bonne réussite des activités du quartier de la citoyenneté.

 

 

Dans le domaine des « Campements », MVEME ATANGANA qui en a la charge a précisé que les activités vont se dérouler sur tout l'ensemble du territoire national. Dans chaque aire culturelle, il est prévu l'initiation à la prise en charge sanitaire à base de la pharmacopée. Un fichier de contact a été établi pour faciliter la mobilisation des acteurs devant prendre part aux campements qui constituent une sorte de retour aux sources. Pour le ministre Mounouna Foutsou il s'agit d'opérer un transfert du savoir faire ancestral aux jeunes générations à travers cette plateforme. Selon lui, les jeunes qui seraient intéressés doivent être encouragés et accompagner.

Le « Quartier des 50 ans de l’unité nationale », guidé par NGEH REKIA pour sa part a évoqué les dispositions prises au niveau de la Crtv pour faire revivre les 50 années de l'unité nationale. La « journée de l’action civique civilo/militaire » contrôlée par ELANGWE SAKWE Victor a de son côté rassuré sur les dispositions prises. Aussi, il précise qu'une activité sportive est prévue ce jour. Les « Activités de volontariat » toujours sur la charge d’ELANGWE SAKWE Victor a évoqué les différentes activités telles que le don volontaire de sang, le don volontaire de temps, et bien d'autres susceptibles de mobiliser les jeunes et les propositions en général.

Le Village virtuel est pris en charge par MEDJO Stephane, responsable de la Cellule informatique du MINJEC, qui s’est penché sur les canaux de communication sur la toile qui ont été mobilisés pour assurer la connexion des jeunes et des populations sur tout l'étendue du territoire a travers Internet.

Concernant les Activités sportives Arsène ABE a donné l'assurance sur la mobilisation des équipes sportives qui participeront auxdites activités civilo-militaires. A ce sujet, le ministre a suggéré la tenue de ces activités sportives dans l'après-midi et devraient viser les catégories des populations (sauveteurs, buyllam-sellam, etc.) qui ont souvent des rapports conflictuels avec les forces armées. Pour le cas de la « campagne spéciale d’éducation civique, MAHA Hadja IBRAHIM a mis en exergue la DECIN. En effet, il s'agit des activités d'affichage, d'éducation civique et morale, la vulgarisation des emblèmes et symboles nationaux. Toujours dans ce même cadre, le défilé civil géré par MAHA HADJA OUZA IBRAHIM implique de sensibiliser les jeunes sur les valeurs civiques et citoyennes. Des chants ont été arrêtés et les encadreurs désignés. Une répétition modulaire est prévue sur fond d'une scénographie dansante. Elle a d'ailleurs rappelé les différents thèmes sur lesquels les défilants se succéderont.

 

Lors des échanges introduites par Mounouna Foutsou, FOUDA, représentant du MINEDUB s'est interrogé sur la possibilité pour les enfants de marquer le pas avec les gangs en chantant. La représentante de la Commission Nationale du Bilinguisme et du Multiculturalisme a relevé la nécessité de la promotion du bilinguisme lors de ces activités de célébration. Pour elle, le maintien de la paix passe nécessairement par la reconnaissance de l'identité linguistique de nos langues nationales et devraient être magnifiées dans le bouquet d'ouverture. Cette proposition a été bien accueillie et appuyée par le MINJEC notamment au regard de sa contribution à la consolidation de l'unité du Cameroun.

Nguimatol, Président du Conseil National des Appelés a suggéré un carré avec les populations pour manifester le caractère novateur de cette célébration. Aussi, il souhaiterait que les prix pratiqués au quartier de la vie moins chère soient abordables. Pour la représentante de la Crtv, a rassuré sur l'accompagnement de la chaîne nationale dans le cadre la célébration. Aussi, elle a informé du montage des capsules relatives au thème de célébration. Elle a également suggéré un carré représentant la diversité vestimentaire du Cameroun. Le MINJEC a marqué sont accord sur le montage des capsules sur la vie moins chère, les succès stories.

Pour le représentant du Ministère de la Communication, il s'agit agi pour la hiérarchie de prendre connaissance de l'ensemble des activités afin d'élaborer un plan de communication général. Le représentant de la Croix rouge quant à lui, a pensé que les jeunes pourraient être initiés notamment en matière de premiers secours issus de nos traditions. Ze Ze Jacques Constantin de l'ANAFOOT a pensé à apporter une innovation dans le cadre de la célébration. Le Minjec a proposé que l'ANAFOOT inscrive sa contribution dans le cadre.

Dans le cadre de la mise à disposition du PRONEC-REAMORCE, EYENGA YVETTE BINAM dans sa prise de parole, (inspecteur assistant des programmes N1 au MINJEC), présentera l'activité de mise en oeuvre du programme national d'éducation civique par le réarmement moral Civique et entrepreneurial. Ainsi, on note que deux grandes activités meubleront le pan de ce programme à savoir, le lancement de l'initiative après-midi Jeunesse et les carrefours Jeunesse.

En ce qui concerne le Lancement de l'initiative après-midi Jeunesse, elle est une plateforme de concertation réunissant les jeunes et d'autres organismes, se réunissant les mercredis et les weekends. Ce lancement se fera au village de l'unité et de l'intégration à travers, un match des incollables, la création des oeuvres de l'esprit sur les thèmes de citoyenneté, etc. Quant aux es journées du vivre ensemble camerounais, cette activité se déroulera sur l'ensemble du territoire national, à partir des chefferies et ce jusqu'à d'autres unités administratives. Des carrefours locaux du vivre ensemble et un carrefour national du vivre ensemble sur le them général delà célébration. Cela se déroulera le 16 mai. En visioconférence et en présentiel à Yaoundé. Quant à ce qui concerne l'état d'avancement des travaux en commissions, des réunions sont prévues et les activités de préparation sont en cours.

A la suite des échanges, Mounouna Foutsou a donné des instructions relatives à l'implémentation des différentes activités arrêtées et présentées à savoir :

- Respecter les prescriptions du cabinet civil ;

- Respecter les TDR retenus et le budget alloué ;

- Travailler en synergie avec les autres commissions ;

- Respecter le calendrier de répétition éventuel des sectorielles.

De manière spécifique, il a demandé à la DECIN de suivre les activités.

- A la direction des affaires générales, que les ressources soient mises à disposition à temps.

Odile Pahai