Cameroun - MINTP/Autoroute Kribi-Lolabe : L’efficacité et la modernisation au rendez-vous

Visant la mise en place d’infrastructures modernes et nécessaires au bien-être des populations, l’etat du Cameroun a livré ce 29 juillet 2022, sa première voie autiorotière à Kribi. Attendu de pied ferme par les populations, cette autoroute démontre à suffisance l’action pérenne et salutaire du Cameroun à faire valoir ses attributs en matière de dévelopement structurel.

Rappellons que c’est une infrastructure dont l’objectif premier est de desservir le Port en eau profonde de Kribi. La cérémonie était présidée par le Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, Ministre des Travaux publics, en présence du Ministre des Finances, du Ministre délégué auprès du Ministre des Transports, du Secretaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux publics, de nombreuses autorités et invités à cet évènement historique.

Cette inauguration fait également suite à celui d’un poste de péage moderne et actif pour cet échiquier de réalisations. L’événement était attendu, à en juger par l’affluence observée au poste de péage de la station de péage de Mbeka’a, transformé pour la circonstance en lieu de cérémonie. Entre autres articulations, des allocutions, la coupure symbolique du ruban, le passage des premiers véhicules et le payement des droits de péage entre autres. Autant de moments forts qui ont captivé l’attention du plus d’un millier de personnes présentes à cette cérémonie.

Objet de toutes les attentions, l’autoroute Kribi-Lolabé a été présentée dans toute sa splendeur. Le projet porte sur 38,5 km de section autoroutière en 2x2 voies extensibles à 2x3 voies + 4,94 km de voie de raccordement en 2x2 voies. Le tracé s’étend sur un itinéraire partant du village Mboro pour déboucher à Bilolo dans l’arrondissement de Kribi 2ème. Cette section est reliée au port de Kribi par une pénétrante de 1,24 km (avec en plus un prolongement de 775 m dans la voirie portuaire) et à la Route Nationale N°7 Edéa – Kribi via une voie de raccordement de 3,7 km partant de la Route Nationale N°22 (Yaoundé-Olama– Kribi). Le projet comprend également :

•  Trois (03) diffuseurs développant une longueur totale de 5,49 Km :

•  Le diffuseur du Pk 3+610 (au niveau du Port en eau Profonde de Kribi) ;

•  Le diffuseur du Pk 29+780 (au niveau de la route nationale N°17) ;

•  Le diffuseur du Pk 38+500 (au niveau Pk fin de l’autoroute).

•  Dix ouvrages d'art dont deux grands ponts sur la Kienké (100 m) et sur la Lobé (140 m) ;

•  Deux passerelles piétonnes ;

•  Deux gares de péage dont la principale au PK25 ;

•  L’amorce de l’aménagement de la route nationale N°17 sur une longueur totale de 1,360 km ;

•  Cent vingt (120) ouvrages hydrauliques transversaux.

• Dans le cadre de ce projet, dix-huit (18) points d’eau et les voies de rétablissement (22,6 km) ont été réalisés au bénéfice des populations riveraines.

Il a également été procédé à la sensibilisation de ces populations sur la consistance d’une autoroute et les contraintes liées au voisinage avec l’autoroute.

• Les principales caractéristiques du projet dont les détails sont contenus dans le plan de recollement sont résumés ci-dessous :

• PROFIL EN TRAVERS TYPE :

•  Entre le PK 0+000 et le PK 2+600 de l’autoroute

• - Deux chaussées de deux voies chacune (2 X 3,75 m de largeur) ;

• - Deux bandes d’arrêt d’urgence (BAU) de 3 m de largeur chacune ;

• - Un terre-plein central (TPC) de 3,5 m de large : comprenant deux bandes dérasées de gauche (BDG) de 0,75 m de large chacune et une bande médiane de 2 m de largeur ;

• - Une berme côté extérieur de 0,75m de largeur.

 Entre le PK 2+600 et le PK 38+500 de l’autoroute

• - Deux chaussées de deux voies chacune (2 X 3,75 m de largeur);

• - Deux bandes d’arrêt d’urgence (BAU) de 3 m de largeur chacune ;

• - Un terre-plein central (TPC) de 11 m de largeur comprenant deux bandes dérasées de gauche (BDG) de 1,0 m de largeur chacune et une bande médiane de 9,0 m de largeur sera réservée pour la construction des deux voies ultérieures;

• - Une berme côté extérieur de 0,75m de largeur.

•  Raccordement au port et aux routes nationales N°7 et N°22 (4,94 km)

• - Deux chaussées de deux voies chacune (2 X 3,75 m de largeur);

• - Deux accotements de 1 m de largeur chacun ;

• - Un terre-plein central (TPC) de 3 m de largeur ;

• - Une berme côté extérieur de 0,75m de largeur.

•  Amorce de l’aménagement de la route nationale N°17(1,360 km)

• - Une chaussée de deux voies (2 X 3,5 m de largeur) ;

• - Deux accotements de 1,5 m de largeur chacun ;

• - Deux fossés latéraux, revêtus par endroit.

 Dans son discours, le maire de la ville de Kribi a fortement recommandé un bon usage de cette infrastructure qui viendra à coup sûr changer la configuration de la ville de Kribi.

Autoroute Kribi-Lolabé: Péage et système d’exploitation

L’Autoroute Kribi-Lolabé sera exploitée en système de péage ouvert, à travers un poste principal de péage installé au point kilométrique 25. Les premiers véhicules ont franchie ce 29 juillet 2022, ce passage obligatoire, moyennant payement.* La fixation des montants des tarifs de péage à percevoir pour les différentes classes de véhicules ci-dessous relève de la souveraineté et de la responsabilité de l’État qui peut les modifier quand il le souhaite :

- Classe 1 : véhicules ou ensemble de véhicules de hauteur totale inférieure ou égale à 2 mètres et de poids total autorisé en charge inférieur ou égal à 3,5 tonnes;

- Classe 2 : véhicules ou ensembles de véhicules de hauteur totale comprise strictement entre 2 mètres et 3 mètres et de poids total autorisé en charge inférieur ou égal à 3,5 tonnes ;

- Classe 3 : véhicules à deux essieux, dont la hauteur totale est supérieure ou égale à 3 mètres ou dont le poids total autorisé en charge est supérieur à 3,5 tonnes ;

- Classe 4 : véhicules ou ensembles de véhicules à plus de deux essieux, dont la hauteur totale est supérieure ou égale à 3 mètres ou dont le poids total autorisé en charge est supérieur à 3,5 tonnes ;

- Classe 5 : motocyclettes, tricycles à moteur et quadricycles à moteur. Sur la base des données issues du benchmarking réalisé auprès de certains pays africains, les tarifs arrêtés varient de 600 à 5 600 FCFA TTC. Le Partenaire Privé est incité par l’État à promouvoir des solutions de paiement électroniques. Le Partenaire Privé met en place les équipements correspondants de manière à tendre vers un objectif d’au moins 50 % des transactions effectuées sans argent liquide à la dixième année d’exploitation.

Source : MINTP