Cameroun - Gastronomie : Une expertise locale pour un enjeu global

Le tirage au sort de la coupe d’Afrique des nations de football CAN Total Energies a été une plateforme d’expression du secteur de la gastronomie, qui a montré ce que les experts locaux sont capables gravissant ainsi les échelons face aux différents menus proposés. C’était au cours d’un WELCOMME DRINK et un Cocktail dinatoire à l’occasion du tirage au sort de la CAN Total Energie au palais des congres tenu le 17 Août 2021 à Yaoundé. L’évènement était porté par plusieurs chefs à savoir le chef Bessala et Madame Marie Thérèse ATEDZOE Owona avec en toile de fond Madame TSALA Bélibi Ursule Pulchérie, metteur en scène.

De l’avis de nombreux observateurs, il était temps que les Camerounais valorisent l’expertise locale en mettant en avant leur savoir faire si l’on s’en tient au déploiement observé le 17 Août 2021 à Yaoundé au palais des congrès à l’occasion du tirage au sort de la CAN Total Energie. C’est à l’initiative des acteurs des saveurs du monde, principaux organisateurs qui ont tout déballé et démontré à travers la pluralité des menus qu’on est en droit d’affirmer avec certitude que « It’s time for Cameroon », terre d’expertise locale pour un enjeu global. Le match des saveurs se jouait se jouait à domicile, porté par Madame Marie Thérèse ATEDZOE Owona, grand cordon du mérite Camerounais et Monsieur et Monsieur BESSALLA qu’accompagnaient plusieurs autres chefs venus de la ville de Douala avec en toile de fond metteur en scène.

Du WELCOME DRINK au COKTAIL DINATOIRE, la chaine de valeur à sortie a mis les petits plats dans les grands, démonstration qui démontre à suffisance que de la production à la consommation, le savoir faire local est une réalité.

Une synergie de chaine de valeurs

Cuisiniers, Centres de formations, maitres d’hôtels, Serveurs, Barmans, Couturiers, Poterie, Fleurs locales, Bois, Production des fruits et légumes, Eleveurs, Bambou, Calebasses, poterie, éclairage, commerçants, vendeurs d’assiettes, paille se sont unie pour mettre en avant les produits maison du terroir. Quelques produits issus des matières premières tels que la viande, le Folon, le gingembre, les cerises, le corossol, les mangues meublaient les menus.

Déballage des menus riches et variés au village Cameroun

Bouchées de gambas de Kribi façon tempura ,Verrines d’avocat au kilichi de Ngaoundere, Verrines de concombre glacé à la ciboulette de Santa, Brochettes de bœuf Goudali de Ngaoundere au Kankan, Brochettes de capitaine et sa serviette d’aubergines, Aiguillette de poulet mariné au miel d’Oku ,Mini saucisses de poulet rôti au poivre de Penja, Bouchées de Folong gratinées au fromage, Feuilletés à la graine de courge d’Okola, Mini tartelettes au gingembre /mangue/ papaye, Brochettes de fruits de saison, Verrines de crémeux de corossol & à la mangue.

La touche spéciale du village international

Les visiteurs ont pu déguster des Roulades de saumon au melon, Mini Fish burger, Quiche aux poireaux, Pizza aux oignons & tapenade, Eclairs au chocolat& café, Variétés de forêt noire& blanche.

Le temps des Boissons

Le fait majeur dans la série des boissons est le cocktail Vert-Rouge-Jaune qui symbolise le rugissement du lion et les beignets représentant les quatre aires culturelles à savoir le haricot, le mais, le manioc, le riz et la farine.

Plusieurs variétés étaient à portée de main. Eau pétillante (Perrier et Badoit), Eau minérale (Tangui, Supermont), Jus mixtes (Coca, Sprite, Fanta, Malta, Tonic), Jus de fruits (Ananas, Gingembre, Oseille, Citronnade, Mangue, Corossol), Bières mixtes (Mutzig, Castel,’’33’’Export, Isenbeck, Guinness).

Les vins rouges & vins blancs étaient constitués des Vins rouges Haut-Medoc Giscours, Château Ferrande, Vin rosé (Côte de Provence), des alcools forts avec du Black Label, Chivas Regal de 12 ans), Jack Daniels, Ricard, Martini Campari Tanquerray Gin, associées à des forfait boissons chaudes composées deThé, Café, Citronnelle et Tchaï avec au finish des Sorbets.

Quelques cocktails signatures ont meublé le menu avec particulièrement le rugissement du lion qui est un cocktail tricolore. Dans les autres cas on avait le Makossa qui est un cocktail sans alcool, le Mont Cameroun, mélange de menthe, de rhum blanc, de gingembre et de citron ; le kanga kanga constitué de rhum brun, de liqueur de café menthe, grenadine, et de jus de canne. La forêt dense composée de betterave, du citron et du sucre. La Miss Afrique avec betterave, citron et sucre. On ajoutera la CAN sunrise faite à base de pomme, Carette et liqueur de café. Les bières et champagnes de Moët et chandon n’ont pas manqué.

Il faut rappeler que la Présidente de l’interprofession a naturellement associé toutes les plateformes d’expression de l’art culinaire Camerounais à cet évènement à savoir l’intermétiers CRESPAC (chaine des restaurateurs pour la promotion du patrimoine de la cuisine Camerounaise), la fédération Camerounaise de l’art culinaire, l’ensemble des collèges, et bien d’autres. C’est donc un succès au vu des diverses articulations qui démontre que l’expertise locale au service d’un enjeu global a été atteint, et nul doute que « It’s time for Cameroon ».

O.O.