Mounouna Foutsou a reçu en audience la mission de planification du Projet d'Appui à la Résilience Socioéconomique des jeunes vulnérables des régions du Nord Cameroun

Dans cette optique de préserver la paix et la cohésion sociale au Cameroun, la mission de planification du projet d’Appui à la Résilience Socioéconomique des jeunes vulnérables des régions du Nord, s’inscrit stratégiquement dans une phase de réinsertion sociale et de perenniser l’unité nationale. Etant très présent sur le terrain, cette initiative regroupe de nombreux jeunes issus des régions du Grand Nord et leur propose une porte de sortie nécessaire pour leur épanlouissement et ceux des populations environnantes.

Le Ministre de la Jeunesse et de l’Education Civique (MINJEC) Mounouna Foutsou a recu en audience la mission de planification du Projet d'Appui à la Résilience Socioéconomique des jeunes vulnérables des régions du Nord Cameroun (PARSE3) ce mardi 14 juin 2022 à Yaoundé, dans la salle de réunion dudit ministère.

Christine Rosenböck, la Consultante présente s’est entretenue avec le MINJEC et son équipe tout en présisant le regret que le PARSE n'ait pas pu atteindre les objectifs qui lui étaient assigné au départ et a par la suite indiquée qu'il y aura un travail plus approfondi ainsi qu'une synergie plus poussée pour davantage rendre les jeunes indépendant sur le plan socioéconomique.

En effet, l’autonomisation des jeunes est une phase très importante pour leur survie et celui du développement de cette localité. Il faut indiquer que l'un des principaux axes d'action de la troisième phase du PARSE sera de détecter de potentielles «pépinières» de jeunes et les amener vers un développement économique plus prometteur. Celle-ci a ajouté que le PARSE3 a un budget fixé à 5 millions d'euros qui s'étale sur une durée limite de 3 ans.

Le PARSE en bref

Il faut rappeler le PARSE est un projet dont le but est de contribuer à la stabilité et à la coexistence pacifique dans trois régions du Cameroun : le Nord, l’Extrême-Nord et l’Adamaoua. Pour atteindre cet objectif, le PARSE travaille avec des ONG locales et internationales qui agissent en tant que partenaires de mise en œuvre et assurent un accompagnement constant aux jeunes sur le terrain et un suivi. Le PARSE est financé par l’Union européenne et le Ministère allemand de la Coopération économique et du Développement.

Rappelons que le PARSE s’articule autour de deux axes principaux :

- Le premier axe consiste à améliorer la résilience socio-économique des jeunes vulnérables dans les trois régions. Le terme « vulnérable » désigne les jeunes orphelins, toxicomanes, ainsi que les mères célibataires ou qui ont été abandonnées par leur mari ;

- Le deuxième axe se concentre sur la création de fora et d’activités qui favorisent la coexistence pacifique dans les régions cibles. Les fora organisés rassemblent des jeunes et les autorités concernées pour débattre de questions vitales telles que la lutte contre la radicalisation, la prévention des mariages précoces, la lutte contre la consommation de drogues et d’autres thèmes similaires pertinents pour leurs communautés.

Après les civilités d'usage, le Ministre Mounouna Foutsou a dit son immense satisfaction face à cette initiative. Concernant le PARSE, il a noté l’action très certaine du Gouvernement et du MINJEC en tant que tutelle technique, pour “ l'impact indéniable qu'a ce projet dans la résilience des populations ainsi que leur cohabitation pacifique”. Il a ensuite relevé que c'est un projet pilote qui va permettre de disséminer les pratiques expérimentées durant son implementation, et ainsi amener une véritable aide plus appropriée aux jeunes de la région. En termes de chiffres, on note également près de 4800 insérés avec les Activités Génératrices de Revenus, pour cet important projet.

Abdoul-Karim Nassourou, Directeur de la promotion économique des jeunes, a de son côté suggéré qu'en plus du plaidoyer du Gouvernement Camerounais, il serait idéal que le Gouvernement fédéral allemand fasse un plaidoyer pour obtenir davantage de ressources afin de mieux implémenter les projets des jeunes. Concernant le cadre des orientations, le Ministre Mounouna Foutsou a donné quelques mesures générales aux responsables du PARSE pour une mise en oeuvre plus efficace et efficiente.

Il s'agit entre autres :

- de la mise sur pied d'un mécanisme de revulving fund, qui permettrait de financer plusieurs jeunes, sur une plus longue période, sur la base d'un financement ;

- de la consultation des acteurs sur le terrain, notamment ceux du Ministère de la Jeunesse et de l'Education Civique en Régions, qui sont des experts en accompagnement de la Jeunesse.

David Ketem, chef de la Cellule de Communication à pour sa part suggéré de retracer les success stories du PARSE. Il s'agit sans conteste de donner la parole à ces jeunes, aux responsables du PARSE et au Gouvernement Camerounais pour que le Grand public comprenne ce qu'est le PARSE. En effet, ce dernier a assuré que c'est une initiative qui permettrait de renforcer le plaidoyer pour le Projet par une plus grande visibilité.

Odile Pahai