Fête Nationale de la Jeunesse 2021 : Le MINJEC à pied d'oeuvre dans le département du Diamaré

La célébration de la Fête Nationale de la Jeunesse 2021 au Cameroun, a donné le coup d'envoie dans la région de l'Extrême-Nord avec une rencontre avec les étudiants de l'Université de Maroua le 31 janvier et un Déjeuner au CMPJ (Centre Multifonctionnel  de Promotion des Jeunes) Départemental situé au quartier Domayo le 01 févier 2021. Ce Déjeuner a été offert  par les équipes d'organisation locale de l'Extrême-Nord à Maroua. Le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique Mounouna Foutsou, était accompagné du Ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, du Ministre des Marché Publics, Ibrahim Talba Malla et de quelques membres de l'administration.

Cette rencontre s'est déroulée dans le strict respect des mesures barrières de lutte contre la pandémie à Coronavirus. Rappelons que le thème de cette année est : "JEUNESSE, RESILIENCE, DEFIS ET OPPORTUNITES EN TEMPS DE COVID-19"

S'en s'est suivi une course hippique au stade Lamido Yaya Daïrou après le déjeuner ou une kermesse a également été organisée au stade avec diverses activités telles que :

- La lutte traditionnelle

- Les prestations artistiques

- Les remises des prix et récompenses aux gagnants des compétitions te lauréats du Concours africain

Devant toute cette effervescence, la présence de griots venus manifester et apprécier la présence des représentant du gouvernement, a vu leurs chants et propos bienveillants être mis en exergue. Une finale du championnat interlycées de lutte traditionnelle a vu différentes étapes de la compétition jusqu'à  la finale chez les hommes et les femmes. C'est ainsi que les trois premères places ont été primées et remis par les autorités administratives présentes. Des prix remis au lauréats d'un concours scolaire a vu celui des élèves vainqueurs, du meilleur encadreur et celui de la responsable du lycée Ouro-Tchédé qui a eu le "tableau d'honneur".

"Je commencerais d'abord par remercier le Gouvernement en général et plus particulièrement le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique, pour le choix qu'il a bien voulu faire, dans la région de l'Extrême-Nord, dans le Département du Diamaré et plus précisémment dans l'Arrondissement de Méri pour le lancement de la semaine de la 55è édition de la Fête Nationale de la Jeunesse.  Comme vous l'avez constaté, nous avons débuté hier par l'accueil de Monsieur le Ministre à l'aéroport de Maoua Salack ou après nous avons fait un saut à l'université de Maroua, c'est à dire à Kongola, où il y'a eu des échanges avec les jeunes.

Les jeunes pas seulement ceux de l'université, mais toute la couche de la jeunesse, où il y'a eu la remise de quelques kits aux juniors entrepreneurs. C'est à certains cabinets d'expertises qui ont été formés durant la semaine passée. Et par la suite, il y'a eu cette journée ou après le Déjeuner avec le ministre, nous nous sommes rendus là où nous sommes actuellement au stade Lamido Yaya Daïrou. Il y'a eu la lutte traditionnelle, il y'a eu aussi la course hippique.

Mais en grossomodo, ce qu'on doit retenir, c'est que la jeunesse du département du Diamaré, étant toujours fière des actions du Gouvernement, étant toujours fière des actions du ministère de la Jeunesset et de l'Education Civique, remercions vraiment ces ministères pour ce pan que le ministère fait en faveur de la jeunesse en général et la jeunesse du Département du Diamaré en particulier.

Vous-même vous le voyez très bien, aujourd'hui il y'avait un monde fou au niveau du stade Lamido Yaya Daïrou; les jeunes étaient vraiement jovials par les activités. Vous-même lorsque vous voyez que ce n'était pas seulement un ou deux, il y'avait jusqu'à trois ministres là présents. Le Ministre des Marchés Publics, le Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique, et le Ministre de l'Emploi et de la Formation Professionnelle.

Tout ce que nous pouvons dire aux membres du Gouvernement et au Ministre de la Jeunesse et de l'Education Civique, est de continuer vraiment à croire aux actions de la jeunesse, de ne pas baisser les bras et nous aussi nous sommes vraiment derrière les actions du Gouvernement et derrière les actions du Ministère de la Jeunesse et de l'Education Civique, vu que c'est la Jeunesse qui est le fer de lance de la nation et nous sommes garant des actions que Gouvernement met sur pied et nous sommes là aussi prêts à accompagner le Gouvernement sur tpout ce qu'il met surtout en faveur de la jeunesse. Vu que nous sommes là pour construire et toujours notre cher et beau pays le Cameroun. Je dis bien que le Cameroun soit un pays émergent à l'horizon 2035.

Il est bien vrai que nous avons connu de différentes crises. a l'Extrême-Nord il y'avait la secte terroriste Boko Haram, et aprsè ces derniers temps il y'a la pandémie Coronavirus. Mais avec tout cela nous sommes vraiment soudés, nous n'allons pas nous décourager, nous n'allons pas nous désolidariser à combattre quelque soit la secte ou la pandémie, pour que nous ayons le meilleur de nous, pour promouvoir le développement que ce soit dans le domaine économique, ou que ce soit dans le domaine social". A dit Ahmadou Yaouba, Président Départemental du CNJC (Conseil National de la Jeunesse du Cameroun) pour le Diamaré.    

Odile Pahai